encoche Accueil Emploi et formation L’emploi à Nantes Le marché de l'emploi nantais se porte bien

Emploi

Le marché de l'emploi nantais se porte bien

Publié le 12/12/2011 - Laurence DAVID Proposer un sujet

Hervé Bonnet, Chloé Berthoux, Alain Fos

Un dynamisme économique avéré, un marché de l’emploi stable, malgré un climat général morose, les données économiques du territoire nantais peuvent porter à l’optimisme. Pour nous en parler, un expert, Hervé Bonnet, responsable statistiques études et évaluations de Pôle emploi Pays de la Loire et le regard de deux acteurs du recrutement : Alain Fos, dirigeant du cabinet Ethis RH et Chloé Berthoux, du cabinet Point RH.

« Les dernières statistiques du mois de septembre annoncent 27 400 demandeurs d’emploi de catégorie A* » annonce Hervé Bonnet.  « On observe une stabilisation du chômage avec toujours une moyenne inférieure à la moyenne nationale » précise-t-il.

Derrière cette stabilisation, deux tendances apparaissent : une baisse du chômage des jeunes de moins de 25 ans (4 %), mais une augmentation chez les séniors (10 %). « Nous portons une attention toute particulière à cette catégorie », précise Hervé Bonnet.

D’autre part, la population des cadres en recherche d’emploi a diminué en un an de 4 %. Ils représentent moins de 10 % de la demande d'emploi du territoire.

Un marché de l’emploi dynamique

Hervé Bonnet ajoute : « On note également une demande d’emploi stable, pour un volume d’offres qui reste dynamique, avec plus de 49 000 offres d’emplois collectées en un an sur Nantes Métropole (dont 19 500 en CDI), soit une progression de 10 %. A noter que l’offre de CDI est en augmentation de 20 %, ce qui traduit un fort dynamisme de l’activité économique ».

Des offres en progression de 10 %, une augmentation de 20 % d'offres de CDI

Chloé Berthoux, quant à elle, a noté au sein du cabinet Point RH, une instabilité entre octobre et novembre mais un mois de "décembre plus prometteur". 

Les métiers qui recrutent : une diversité, source de dynamisme

Selon Pôle emploi, le premier métier en tension reste dans les études et développements informatiques, à qualification élevée (de bac + 4 à bac + 5).

En deuxième position,  les métiers du téléconseil et des téléventes ont offert des opportunités de 1 500 offres d’emploi en un an. « Il est opportun de préciser que sur ces offres, une sur deux est un CDI. Et en ce qui concerne les CDD, 95 % d’entre eux ont une durée supérieure à six mois », précise Hervé Bonnet.

« Pour reconquérir les marchés en période « post-crise économique », les entreprises ont pour stratégie de solidifier et redensifier les services commerciaux, positionnant ainsi les offres de ce secteur en troisième position », explique Hervé Bonnet.

Enfin, les métiers techniques de la métallurgie, la mécanique ou la transformation des métaux connaissent une forte progression depuis 2008, avec un taux d’offre nettement supérieur au taux de postulants.

« Certains métiers du bâtiment recrutent également de façon significative : les poseurs de menuiseries, notamment », conclue Hervé Bonnet.

Chloé Berthoux, elle, a noté au sein de son cabinet une demande croissante dans les métiers administratifs : « nous avons notamment de belles offres dans la finance, la comptabilité et les métiers de l'expertise-comptable », précise-t-elle. 

2012 sous de bons auspices ?

Pour Hervé Bonnet, il est très difficile d’avoir une visibilité sur les prochains mois, mais Chloé Berthoux est plus affirmative : « nous sommes confiants pour l’année 2012 et possédons un  portefeuille significatif d’offres ».

Alain Fos est plus nuancé : « beaucoup d’entreprises ont une demande de recrutement qui reste très forte, mais les candidats demeurent encore frileux, ce qui rend le marché tendu. Pour autant, les perspectives d’embauches restent très prometteuses ».

Des perspectives d'embauches très prometteuses

Il ajoute : « les demandes portent essentiellement sur des postes requérant des compétences de haute qualification ».

Mais pour lui, malgré cette frilosité des candidats, « le territoire nantais reste un atout majeur pour attirer les compétences d’autres régions et il n’est pas difficile de convaincre un candidat, parisien par exemple, de venir s’installer à Nantes ».

Pour Chloé Berthoux,  « d'un côté, le bassin nantais de l’emploi est suffisamment riche pour combler les offres de recrutement et d'autre part, la région est toujours très attractive. L'année 2012 semble très prometteuse en matière d'opportunités d'emplois».

 * N’ayant pas exercé d’activité professionnelle le mois précédent.

>> Les offres d'emplois du cabinet Point RH

>> Les offres d'emplois du cabinet Ethis RH

>> L'observatoire régional de Pôle emploi

Mots-clés associés :
Nantes Métropole Développement accompagne les entreprises

Un projet d'implantation ?

Ressources

Qui fait quoi pour les entreprises ?

Identifiez les structures d'aide

Carte économique

Localisez votre future implantation

Publications

Téléchargez cartes, focus

Portail Netvibes

Suivez notre veille économique

Espace Presse

Consultez nos communiqués